0240 300 200

Ma maison saine Alliance : les bons gestes à adopter

À l’heure où nous passons 85% de notre temps dans des endroits clos (tels que les transports, le bureau, l’école ou la maison), 30% de la population française souffre d’une forme d’allergie… Or, d’après l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur , l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur… 

Pour assainir l’air de son logement, il existe de nombreuses solutions, simples et efficaces. En voici une liste non exhaustive.

Faites respirer votre maison !

Aérez votre intérieur

C’est tout bête, et pourtant, les professionnels sont unanimes : pour commencer à améliorer la qualité de son air intérieur, rien ne vaut une bonne aération de son logement. Ouvrez vos fenêtres en grand (chauffage baissé) tous les jours, même en hiver, au moins 10 minutes le matin et 10 minutes le soir.

Veillez également à ce que les bouches d’aération sur les fenêtres ne soient jamais obstruées. Dans les pièces humides (type salle de bains), laissez les VMC fonctionner en continu, et pensez à les faire contrôler régulièrement. Certes, cela consomme un peu d’énergie, mais quelques euros pour une maison saine, vous y trouverez vite votre intérêt ! Vous éviterez notamment les risques de moisissures, qui peuvent provoquer des soucis respiratoires, des allergies et de l’asthme.

Les purificateurs d’air

Pour éliminer tous les types de polluants présents dans votre maison, vous pouvez opter pour un purificateur d’air. Le principe de cette technologie est simple : l’air ambiant, pollué, est purifié par la production d’une grande quantité d’ions négatifs, qui détruisent les molécules polluantes en suspension. La marque française Teqoya notamment, a développé des purificateurs d’air et ioniseurs qui neutralisent jusqu’à 99% des particules ultrafines, de façon silencieuse et sans ozone.

Je veux en savoir plus !

Optez pour une décoration saine

Attention aux COV !

Invisibles et parfois même inodores, les composés organiques volatiles (COV) sont partout (tissus, meubles, peintures, vernis, moquettes, etc) et sont réputés particulièrement nocifs pour la santé ; le plus redouté d’entre eux étant le formaldéhyde, classé cancérigène par l’OMS.

Pour minimiser au maximum leur présence chez vous, veillez à bien regarder les étiquetages. En effet, depuis 2012, un étiquetage informe le consommateur sur le degré de toxicité de certains produits de bricolage. Les peintures, notamment, sont classées de A+ « très faibles émissions », à C « fortes émissions », en fonction de la quantité de composés organiques volatils (COV) émise.

La cigarette, l’encens, et les bougies parfumées sont aussi à bannir de votre intérieur. Et contrairement aux idées reçues « n’utilisez pas de parfums aux huiles essentielles censées détruire les acariens et autres parfums à combustion : en utilisant ce type de produit, vous créez une pollution supplémentaire » explique le Professeur De Blay.

Lorsque vous achetez un meuble neuf, entreposez-le si possible dans une pièce type garage pendant plusieurs semaines avant de l’installer dans sa pièce de destination. Il aura ainsi le temps de s’aérer et de rejeter une partie de ses polluants. Redoublez notamment de vigilance s’il s’agit d’un meuble en kit, car comme le souligne le docteur Stéphane Gayet : “Quand on achète un meuble en kit neuf, au moment d’ouvrir le carton, il y a un relargage important de COV dans l’air”.

La fausse bonne idée : la décoration en palettes

Attention à la fausse bonne idée : Les palettes « brutes » récupérées pour faire des meubles “fait maison” sont très en vogue en ce moment mais peuvent être dangereuses pour votre santé ! Elles sont en effet très souvent traitées avec des produits chimiques pour les rendre résistantes aux moisissures et aux insectes. Il n’est pas recommandé de les utiliser pour en faire du mobilier, en particulier celles estampillés “MB” : cela veut dire qu’elles ont été traitées au Bromure de méthyl, particulièrement nocif pour la santé humaine.

Entretenez votre mode de chauffage

Les poêles et cheminées

Les particules fines provoquent 48 000 décès chaque année en France, et sont à l’origine de nombreux soucis respiratoires, allant de l’asthme jusqu’au cancer du poumon.

On a tendance à peu se méfier du chaleureux feu de cheminée, associé à l’image d’un mode de chauffage sain et écologique… Et pourtant, les feux de bois réalisés par les particuliers génèrent près d’un tiers des particules fines émises en Île de France.

C’est pourquoi il est essentiel de bien entretenir votre cheminée ou votre poêle chaque année, afin de limiter l’émission de ces particules fines. Faites ramoner votre installation fréquemment, évitez d’utiliser la cheminée ou le poêle avec le foyer ouvert, utilisez du bois sec et de bonne qualité (ou des pellets s’il s’agit d’un poêle adapté)… Bref, prenez de bons réflexes pour éviter de polluer votre air.

Les chauffages d’appoint

Les chauffages d’appoint avec combustion représentent un danger d’intoxication au monoxyde de carbone en cas de combustion incomplète. Ce gaz inodore et incolore est très dangereux, est en cause dans plus de 5 000 intoxications par an en France chaque année, et de près d’une centaine de décès. 

Ils sont donc à éviter au maximum, et à ne surtout pas faire fonctionner en continu. Dans l’idéal, privilégiez la rénovation et l’amélioration de l’isolation thermique de votre maison, afin de diminuer le recours à ce type de chauffage. Le plan de relance de l’État autour de la rénovation énergétique et thermique des logements anciens vous permet de bénéficier d’aides, à travers le dispositif “MaPrimeRenov” mais également avec des éco-prêt à taux zéro pour réaliser des travaux

Alliance, constructeur de maisons saines

Le bien-être au sein de chaque maison

Des matériaux sains et de qualité, même pour les maisons d’entrée de gamme.. Voilà l’objectif d’Alliance depuis 20 ans. En plaçant l’Humain et son confort au cœur de ses valeurs, notre équipe travaille chaque jour pour améliorer le confort de vie de nos clients.

#ConstruireDemain : la maison biosourcée

La maison de demain privilégiera les matériaux de construction qui permettent à la maison de “respirer”. Les maisons en bois sont réputées pour être particulièrement saines à ce niveau, car les murs en bois permettent de réguler naturellement l’humidité dans la maison. 

Je prends contact

Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer.
Ces cookies sont utilisés à des fins statistiques et ou de personnalisation publicitaire.

Politique de confidentialité