0240 300 200

Ma maison PMR

Spécialiste des contraintes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, Alliance s’attache à développer des concepts de maisons avant-gardistes pour vous proposer des solutions d’aménagement toujours mieux adaptées à vous et à votre mode de vie, tout en répondant aux normes d’accessibilité PMR.

Dans une maison PMR, tout est étudié pour vous faciliter la vie et vous assurer confort et bien-être au quotidien. Les espaces sont calculés pour que vous n’ayez aucune difficulté à circuler, attraper des objets ou encore utiliser les équipements. Les concepts d’accessibilité et d’universalité sont de véritables enjeux sur la question de l’Habitat : la maison PMR deviendra peut-être, qui sait, la norme de demain !

La maison PMR pour tous

Ce que l’on appelle maison PMR (Personne à Mobilité Réduite) est une maison qui suit les règlementations d’accessibilité de l’habitation individuelle.

A qui s’adresse-t ’elle ?

Initialement, la loi vise les personnes en situation de handicap, leur permettant d’accéder à des habitations pratiques et de bénéficier d’aménagement pour leur confort et leur bien-être.

Les normes sont donc conçues pour les passages et la circulation d’une personne en fauteuil roulant. Mais la Loi Handicap 2005 s’adresse plus globalement à toute personne vivant avec un handicap, qu’il soit moteur, sensoriel ou intellectuel, permanent ou temporaire.

La maison PMR, c’est tout simplement une maison ergonomique et facile à vivre au quotidien. Elle s’adresse à tout le monde et à tout âge !

Il s’agit d’une solution d’habitation durable. On peut être à tout âge touché par une réduction de sa mobilité : lorsque l’on est enceinte, lorsqu’on se casse une jambe et qu’on doit porter des béquilles, lorsque plus âgé, on se déplace à l’aide d’un déambulateur. Et alors toutes les règles d’accessibilité vous simplifient la vie !

Adapter sa maison aux normes d’accessibilité PMR, c’est penser à son avenir. La construction d’une maison neuve est souvent synonyme d’installation sur le long terme ; on y construit un pan de sa vie, on y vieillit… Il est donc important de prévoir une maison confortable à tout âge, et de penser d’ores-et-déjà aux possibilités des futurs réaménagements dès le plan de sa maison.

Guide Votre maison optimisée
Notre guide Votre maison optimisée

Pourquoi et comment faire construire une maison PMR ?

La norme PMR est l’expression employée pour parler de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans les bâtiments (lieux publiques, bâtiments d’habitation, etc.…).

Il existe de nombreux textes de lois qui régissent l’accessibilité en France, en matière d’habitation :

Ces textes visent à favoriser la construction de logement (collectifs et individuels) adaptés à toutes les personnes possédant un handicap moteur, sensoriel ou mental et œuvrant ainsi à une plus grande liberté et autonomie pour ce public cible.

La maison PMR est donc une appellation précise et réglementée.

Le terme de maison PMR s’étant démocratisé, on parle de plus en plus de maison PMR non pas qu’en terme règlementaire, mais plus globalement en termes de conception et d’aménagement d’une maison adaptée et intelligente.

La maison PMR, indispensable pour la location

Une maison destinée à la location doit répondre aux normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. En effet, votre investissement locatif doit pouvoir être proposé à la location sans discrimination de handicap ou autre ; c’est pourquoi il devra impérativement répondre à cette règlementation. Cette mesure est valable aussi bien pour les biens destinés à être loués à l’année, que ceux proposés occasionnellement à la location en tant que résidence secondaire.

L’attestation Maison PMR

Selon l’usage de la maison que vous mentionnez dans la demande de permis de construire, la construction est vérifiée par un contrôleur technique ou un architecte. Ce professionnel indépendant au projet remet une attestation de conformité à votre constructeur, qui doit ensuite la joindre à la déclaration d’achèvement des travaux.

Concevoir une maison PMR

   

Les normes PMR à respecter

Voici le détail des aménagements qui concerne la maison individuelle PMR.

  • Accès et stationnement
    • Un chemin facilement accessible et dans la continuité des voies extérieures doit relier l’entrée du terrain à l’entrée de la maison selon une « chaîne de déplacement ». Si ce chemin ne peut pas être construit, alors il faut prévoir une place de stationnement proche de la maison avec un accès facile à la porte d’entrée depuis la place de parking. Cette dernière doit prévoir une largeur de stationnement de 3,30 m (idem pour un garage).
    • Le chemin doit être reconnaissable par son éclairage et son revêtement lisse et dur, qui permet la circulation d’un fauteuil roulant, tout en restant différent du reste de l’environnement, pour permettre à un aveugle ou malvoyant de sentir sa présence. Cela peut être une allée en goudron cheminant dans l’herbe ou le gravier par exemple. De plus, ce chemin doit être le plus plat possible et d’une largeur d’au moins 1,20 mètre, pour permettre le croisement de fauteuils roulants. Enfin, si le chemin prévoit plusieurs directions, le point de croisement doit prévoir un espace de manœuvre, pour permettre à un fauteuil roulant de faire demi-tour.
    • Les dimensions minimums pour le passage de portail piéton extérieur sont de 90 cm (83 cm ventail ouvert à 90°), comme pour la porte d’entrée de la maison dont le seuil ne doit pas excéder 2 cm.
    • Dans l’idéal, le stationnement sera prévu le plus près possible de l’entrée de la maison. En tout état de cause, il sera prévu une largeur de stationnement de 3,30 m, qu’il s’agisse d’une place de stationnement extérieure ou d’un garage
  • Aménagements et équipements intérieurs
    Circulation, manœuvre, utilisation des équipements… Votre maison PMR s’adapte à vos besoins et facilite votre quotidien.
    • Portes intérieures : À l’intérieur, les portes laissent un passage de 77 cm au minimum et un seuil maximum de 2 cm, conformément à la loi. Vous choisissez vos poignées de porte selon ce qui s’adapte le mieux à votre handicap ; elles sont ensuite positionnées de manière à être manipulables aussi bien en position assise que débout.
    • Interrupteurs : Les interrupteurs, socles de télécommandes, etc. sont placés entre 90 cm et 1,30 m du sol et facilement manipulables. Quant aux différentes prises (électricité, téléphone, réseaux…), elles doivent obligatoirement être placées à une hauteur inférieure à 1,30 m.
    • La circulation dans la maison : Tous les couloirs respectent une largeur minimum de 90 cm, pour permettre le passage aisé d’un fauteuil roulant. Les hauteurs de seuil des éventuelles baies vitrées ou portes fenêtres donnant sur une terrasse ou une loggia ne doivent pas dépasser 2 cm.
      Comme le prévoit la réglementation PMR, un espace de manœuvre est prévu devant chaque ouverture, pour permettre à un fauteuil roulant ou à une personne se déplaçant avec des cannes d’effectuer un demi-tour aisément.
    • Dans la cuisine, un passage de 1,5 m est respecté entre les appareils ménagers ou meubles, hors espace de manœuvre de la porte.
    • Dans la chambre, un espace libre d’1,5 m de diamètre doit être prévu en dehors du débattement de la porte et de l’emprise d’un lit de 140×190 m minimum. Un espace de 1,2 m minimum est obligatoire sur les grands côtés du lit et 90 cm sur le petit, qui ne doit pas être contre un mur.
    • Dans la salle de bains, un cercle libre d’un diamètre d’1,5 m en dehors du débattement de la porte et des équipements fixes permet une circulation aisée et simplifie l’utilisation de la salle de bains.
    • Au moins un des WC doit être accessible à une personne en fauteuil roulant, avec des dimensions adaptées.
    • Dans le cas d’une maison à étage, il est possible d’adapter l’escalier au handicap où d’installer un équipement spécifique.
Je veux ma maison PMR